Wer sind wir? / Qui sommes nous? / Kim jesteśmy?

iconFR Le Lycée Français de Berlin (aussi appelé le FG) existe déjà depuis 325 ans. C’est une école franco-allemande dans laquelle on peut passer son bac allemand et son bac français. Des élèves du monde entier fréquentent l’établissement. Si tu veux en savoir plus sur le FG, comment c’était dans le passé, surtout pendant la Première Guerre mondiale, clique ici.

iconDE

 Das Französische Gymnasium (Kurz FG) in Berlin gibt es schon seit 325 Jahren. Es ist eine deutsch-französische Schule, in der man das deutsche und das französische Abi machen kann,  Schüler aus der ganzen Welt gehen dorthin. Wenn du noch mehr über das FG erfahren willst, vor allem wie es zur Zeit des Ersten Weltkrieges war, klicke hier.

iconPL

 

franz-gymNotre ville, Berlin.

alex

J’aime beaucoup Berlin. Il y a plein de choses à faire. En été, il fait beau, et en hiver, il y a de la neige et on peut faire de la luge. La chose qui m’énerve parfois, c’est certains Allemands, mais pas tous!! Il y en a des très gentils!

Gaïa

J’aime bien qu’il y ait beaucoup de végétation à Berlin. Il y a beaucoup de parcs, et des arbres qui bordent chaque rue. J’aime aussi le zoo, je trouve que les cages sont très belles, et il y a beaucoup de lantes partout. Je trouve que c’est bien qu’il y ait autant de choses à visiter, comme la porte de Brandebourg et la Tour de télévision (Fernsehturm). Quand des gens viennent nous rendre visite, on leur montre Berlin, ça dure toute la journébrandenburger-tor_mit hintergrunde. Mais je n’aime pas qu’il y ait beaucoup de graffiti sur les murs, je trouve que les dessins sont moches.

Emmanuelle

 

Lorsque je suis arrivé à Berlin, j’étais triste de quitter l’Espagne… Mais bon, je m’y suis fait ! J’ai tout de suite adoré les Döners.

 

Présentation du lycée français de Berlin, aussi appelé „FG“ (Französisches Gymnasium) par les élèves:

Je suis au FG depuis environ quatre ans. Je suis arrivé en 5ème et je suis actuellement en classe de 8ème. Contrairement agraffitiux lycées français, le FG commence à partir de la 5ème (CM2).
Pendant mes deux premières années, le lycée n’avait pas autant d’élèves qu’aujourd’hui, car arrivé en 7ème, beaucoup d’élèves du Collège Voltaire ont débarqué au FG. Grâce à ça, je me suis fait beaucoup d’amis.
Il y a beaucoup de graffitis, mais moi, contrairement au personnel, je ne trouve pas ça dérangeant. Je crois que c’est une façon de s’exprimer. Ce que je n’aime pas, ce sont les toilettes qui sont cassées et très sales.
C’était mon opinion personnelle sur le FG.

 

Félix.

lycee_francais
Je me suis vite habituée à ma nouvelle école ; le FG est très sympathique. Je l’aime car il se situe  dans la nature. J’ai des voisins très sympathiques. Ils m’ont aidé à améliorer mon Allemand qui n’était pas formidable. Je me suis rapidement fait des amis que je connais maintenant depuis 7 ans.

Léon.

J’aime bien mon lycée. Ce que j’aime, c’est la liberté qu’on a là-bas. Ce qui n’est pas bien, c’est qu’il y a beaucoup de professeurs absents et les enfants dans les plus grandes classes sont très chaotiques.

Gaïa.

 

Text: Gaïa, 6. Kl. /Emannuelle, 7. Kl./ Léon, 8.Kl. / Félix, 8.Kl./
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup | Clémentine Caurier (Karte, Flaggen) /  Léon, 8.Kl. (Schilder) / Emmanuelle, 7. Kl (Gymnasiumsgebäude) /Alice, 7.Kl. (Berlin-Bilder)

La rédaction du Lycée Français

iconFR La rédaction du Grand méchant loup, * projet eEducation Masterplan au Lycée Français, se présente (et encore, tous ne sont pas présents quand on regarde de près) :

iconDE Die Redaktion der Bösen Wölfe stellt sich vor, * Projekt eEducation Masterplan auf dem FG Berlin ( und wenn man es genau nimmt, sind nicht mal alle da):

iconPL

gml8agml1 gml2 gml4 gml5gml6gml6agml8gml9gml6b

gml11 film-blog2gml10

Unsere Wurzeln entdecken / A la découverte de nos racines / Odkryć własne korzenie

iconFR  Carmen est une élève du Lycée Français ayant rempli un questionnaire sur ses ancêtres. Voici ce qu’elle nous raconte :

iconDE Carmen ist eine Schülerin des Französischen Gymnasiums und hat einen Fragebogen über ihre Vorfahren ausgefüllt. Sie erzählt uns folgendes:
Ihre Urgroßmutter hat in einem kleinen Dorf in Nordfrankreich gelebt, Fère-en-Tardenois. Sie hat auch einiges über den Vater ihrer Urgroßmutter erfahren: dieser war Straßenarbeiter und konnte weder lesen, noch schreiben. Seine Arbeit war sehr mühsam und sehr schlecht bezahlt. Zudem hat sie erfahren, dass dieser Mann im selben Jahr (1864) und im selben Dorf wie die berühmte Bildhauerin Camille Claudel geboren wurde.

iconPL

00-ville

 

Mon arrière-grand-mère maternelle du côté de son père est née et a vécu à Fère-en-Tardenois. C’est un village de 3400 habitants situé au sud de l’Aisne, dans la région Picardie.

 

01-halles-au-blé

 

Le village est très proche des vignobles de Champagne. Fère-en-Tardenois a un château en ruine construit par Robert II de Dreux (frère de Louis VII) au 13ème siècle et puis transformé par Ann de Montmorency en 1528. L’église du village date du 16ème siècle. Les halles au blé où se déroule actuellement le marché  datent de 1540.

 

02-friedhof

 

 

Il y a aussi un grand cimetière américain où sont enterrés les soldats morts pendant la Première Guerre mondiale.

 

 

03-école-usinechaussures

 

Mon arrière-grand-mère a arrêté l’école à l’âge de 12 ans et a travaillé à l’usine. Elle a travaillé dans une usine de chaussures puis de phosphatine, puis plus tard chez Twinings, une usine de thé. Mon arrière-grand-père était chef d’usine dans une usine automobile.

 

 

04-cantonnier

 

Son père était illettré. Il était cantonnier. Un cantonnier était un ouvrier responsable de  l’entretien des routes ou des voies ferrées. C’était un vrai travail de forçat, il fallait casser des cailloux et déblayer les routes; et c’était très mal payé.

 

 

05-camille-claudel

 

Mon ancêtre cantonnier était d’ailleurs né dans le même village et la même année (1864) que Camille Claudel. Camille Claudel était une sculptrice, elle a travaillé pour Auguste Rodin. À l’époque, les femmes sculptrices, c’était vraiment hors du commun.

 

Lorsque mon arrière-grand-mère habitait au village de Fère-en-Tardenois avec ses parents, elle habitait dans une maison. Ensuite elle est allée à Paris pour

06-chambre-paristravailler et y a rencontré son mari. Ils ont vécu dans un appartement sans eau courante, sans wc, sans salle de bain, au 5ème étage sans ascenseur à Clichy, près de Paris.

Mes arrière-arrière-grands-parents ont eu 6 enfants. Le plus jeune de ces 6 enfants était mon arrière-grand-père maternel du côté de son père.

Mon arrière-grand-père est décédé à l’âge de 61 ans. Mon arrière-grand-mère est décédée à l’âge de 77 ans. Mon arrière-grand-père maternel (du côté de la mère de ma mère) est décédé à l’âge de 47 ans et mon arrière-grand-mère maternelle (du côté de la mère de ma mère) est décédée à l’âge de 95 ans et je l’ai connue.

mutter

Briefe an die Front | Correspondance avec les soldats | Listy na front

Des élèves d’aujourd’hui écrivent des lettres au front –  Schüler von heute schreiben Briefe an die Front – Dzisiejsi uczniowie piszą listy na front (siehe unterer Film)

iconFR

Mathilde écrit à son père, qui combat au front. Elle a peur de devoir arrêter l’école pour devoir travailler, comme ses frères. (Version en français avec des sous-titres en allemand)

iconDE Mathilde schreibt ihrem Vater, der an der Front ist. Sie hat Angst, dass sie mit der Schule aufhören muss, um zu arbeiten. (Französischsprachig mit deutschen Untertiteln)

iconPLMathilde pisze do ojca, który walczy na wojnie. Obawia się, że gdy zamkną szkołę, będzie musiała pójść pracować.

 

Briefe an die Front / Correspondance avec les soldats / Listy wysyłane na front

iconDE Wir haben versucht, uns in die Lage von Kindern zu versetzen, deren Väter damals an der Front waren. Du kannst die Briefe weiter unten lesen.

iconFR  Au cours d’un atelier du Grand Méchant Loup, nous avons essayé de nous mettre à la place d’enfants de soldats écrivant à leur père parti au front. Venez découvrir nos lettres.

iconPL  Staraliśmy się wczuć w rolę dzieci, których ojcowie byli wtedy na froncie. Listy te możesz przeczytać poniżej.

fr-ut-de-frau-screen-kl

Veuillez noter que ces lettres sont écrites par des élèves ! Beachte, dass diese Briefe an die Front erfunden sind!

(Clique sur la première lettre pour l’agrandir et démarrer le diaporama) (Klicke auf die Briefe an die Front, um die Bilder zu vergrößern und die Slideshow zu starten)(Kliknij na pierwszy listy by powiększyć obraz i rozpocząć pokaz slajdów)

 

jeannegaia_bildgaiajeanne_bildzoe   zoe_bild chloechloe_bildanissa anissa_bildjuliennejulienne_bild

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Text: Masterplan-AG Böser Wolf
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup Gaïa, 6. Kl. /Jeanne, 8. Kl. / Anissa, 7. Kl. /Chloé, 8. Kl. /Julienne, 6. Kl. /Zoë, 8. Kl.

Un voyage dans le temps / Eine kleine Zeitreise / Mała podróż w czasie

raketeiconFRLes Grand méchants loups ont fait un petit voyage dans le temps au Jugendmuseum (Musée de la Jeunesse) de Berlin-Schöneberg (un quartier de  Berlin) – ils ont pu voir comment était le quotidien il y a 100 ans, tu peux lire leur reportage pour en savoir plus

iconDEDie bösen Wölfe haben eine kleine Zeitreise im Jugendmuseum in Berlin Schöneberg gemacht. Sie haben gesehen, wie der Alltag vor 100 Jahren war. Um die reportage zu sehen,  hier klicken

iconPL Złe Wilki odbyły małą podróż w czasie w Muzeum Młodzieży w Berlin-Schöneberg (jednej z dzielnic Berlina), by dowiedzieć się jak wyglądał dzień powszedni dzieci przed 100-ma laty. By przeczytać naszą relację, kliknij tutaj

 

Text: Masterplan-AG Böser Wolf | Grand méchant loup
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup | Böser Wolf

Lettres de Wolf Panzer / Listy Wolfa Panzera

iconFR Nous sommes allés au Musée de la communication à Berlin et nous avons interviewé la personne qui prépare une exposition sur la Première Guerre mondiale, Monsieur Jander. Il nous a expliqué plein de choses sur la communication il y a 100 ans, sur le téléphone, le télégramme, le courrier, les lettres du Front mais aussi sur les pigeons voyageurs. A la fin, il nous a montré la correspondance d’un soldat allemand de l’époque, Wolf Panzer, avec ses amis et sa famille.  Ce sont les petits-enfants de Wolf Panzer qui ont fait don au musée de toutes les lettres !

iconDE Wir waren im Kommunikationsmuseum. Dort haben wir Herrn Jander, der eine Ausstellung über den Ersten Weltkrieg vorbereitet, interviewt. Herr Jander hat uns eine ganze Menge über Telefon, Briefe und Telegramme, über Feldpostbriefe und Brieftauben erzählt. Am Ende kam er mit einer Überraschung: auf dem Tisch lagen ganz viele Briefe eines Soldaten, der noch dazu Wolf heißt! Wolf Panzer war noch nicht ganz 18 Jahre alt, als er in den Krieg zog. Hier sind einige der Briefe und Zeichnungen, die er von seinen kleinen Geschwistern bekam – und dazu unsere Kommentare.

iconPLOdwiedziliśmy Muzeum Komunikacji i spotkaliśmy się z panem Janderem, który przygotował wystawę o I wojnie światowej. Przeprowadziliśmy z nim wywiad. Pan Jander opowiedział nam bardzo dużo na temat telefonów, listów i telegramów, jak również o poczcie polowej i gołębiach pocztowych. Na koniec przygotował dla nas małą niespodziankę. Na stole leżało pełno listów napisanych przez żołnierza, który miał na imię Wolf! Wolf Panzer nie miał jeszcze 18 lat, kiedy wyruszył na wojnę. W zbiorach były również listy i rysunki od jego małej siostrzyczki. Dołączyliśmy do tego nasz komentarz.

iconFR Qui est Wolf Panzer ?foto_wolf-panzer-gr

Wolf Panzer est né en 1897. Il n’avait pas encore 18 ans quand il est parti en 1914 à la guerre. Il y est resté jusqu’à la fin en 1918. Issu d’une famille bourgeoise cultivée, il a fait à son retour des études supérieures et est devenu professeur d’université.

Il a écrit au cours des quatre années de guerre environ 800 lettres aux nombreux membres de sa famille et en a reçu environ 1000. Voici des exemples de dessins et de lettres qu’il a reçus  il y a 100 ans ! C’était entre 1914 et 1918. Tu pourras aussi lire ce qu’on en pense.

iconPL Kim był Wolf Panzer?

Wolf Panzer urodził się w 1897 roku. Nie miał jeszcze 18 lat, gdy w 1914 roku wyruszył na wojnę. Po powrocie z frontu w 1918 roku ukończył studia. Pochodził z wykształconej rodziny, sam został profesorem uniwersytetu.

Podczas czterech lat wojny napisał około 800 listów do licznych członków swojej rodziny i otrzymał zwrotną pocztą około tysiąca. Oto kilka listów i rysunków, które dostał 100 lat temu! Możesz też przeczytać, co nam przyszło do głowy, kiedy je oglądaliśmy.

 

iconFR  Voici les lettres écrites par Wolf Panzer du front, accompagnées de nos commentaires.

iconDE Hier kannst du einige der Feldpostbriefe von Wolf Panzer lesen – und dazu unsere Kommentare.

iconPL Poniżej można przeczytać niektóre z listów Wolfa Panzera, opatrzone naszymi komentarzami.

-> Slideshow: Klick auf das erste Bild – clique sur la première image – kliknij na pierwszy rysunek

1 -wolf_panzer2-wolf_panzer3_text4-wolf_panzer5-text6-wolf_panzer7-text 8-wolf_panzer9_text10-wolf_panzer11-wolf_panzer12-text13-wolf_panzer14-text 15-wolf_panzer 16-text

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17-wolf_panzer 18-text19-wolf_panzer 20-text

21-wolf_panzer 22-text

 

23-wolf_panzer 24-wolf_panzer 25-wolf_panzer

 

26-text 27-wolf_panzer

28-wolf_panzer29-text  30_text34-wolf_panzer32-text 32-w-text

 

33-text31-wolf_panzer 35-text 35-w-text36-wolf_panzer 37-text

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Text: Masterplan-AG Grand méchant loup, Gaïa, 6. Kl. /Jeanne, 8. Kl. / Anissa, 7. Kl. /Chloé, 8. Kl. /Julienne, 6. Kl. /Zoë, 8. Kl./ Clara, 8. Kl.
Graphik: © Museum für Kommunikation Berlin (Abbildungen der Briefe an Wolf Panzer, 1914-1918) – Danke nochmal an Frau Scherm und Herrn Jander vom Museum!

Le patrimoine

iconFR Des élèves du Lycée Français ont répondu à quelques questions sur le patrimoine et sa signification.

 iconDESchülerinnen und Schüler des FG haben einige Fragen über das Erbe, und was es für sie bedeutet, beantworten.

iconPLUczniowie Liceum Francuskiego w Berlinie odpowiedzieli na kilka pytań o dziedzictwo kulturalne i jego znaczenie. Zauważyli, że przeszłość widać nie tylko w wielkich pomnikach  i sztuce, ale też w piosenkach i tradycyjnych przepisach kuchennych. Chcieliby, żeby nigdy nie zniknęła ani wieża Eiffela, ani stary dom babci.

Qu’est-ce que c’est pour toi le patrimoine ?

patrimoine_clara

 

 

Jeanne et Gaïa : C’est ce qui nous reste du passé.
Zoë : Les centres culturels qui font partie du passé.
Chloé : Les musées qui exposent les choses du passé.
patrimoine_anissa

 

 

 

Qu’est-ce qui fait partie à ton avis du patrimoine ?

patrimoine_noelJeanne : Les objets de guerre, les inventions, les vieux monuments.
Gaïa et Anissa : … certains musées, des traditions.
Chloé et Zoë : Des objets, l’art, la littérature, les photos, les légendes, les chansons…
Zoë : … et les films, les musées, les livres, la poésie, les jouets…
Clara : Tout ce qui appartient au passé.

Est-ce que les chansons en font partie ? Pourquoi ?
patrimoine_chansons

Clara : Bien sûr. Elles appartiennent au passé comme toutes les autres choses.
Jeanne : Oui, car il ne faut pas oublier les vieilles chansons.
Chloé : Oui, car il y avait un autre style de musique avant et les chansons parlaient d’autre chose.
Zoë : Oui, parce que les chansons ont des textes qui peuvent raconter des situations du passé, peut-être aussi de la guerre et les différents genres de musique n’existaient pas comme maintenant.

Et les recettes de cuisine ? Pourquoi ?livre_cuisine

Zoë : Oui, parce qu’avant il y avait aussi de très bons cuisiniers et sans ingrédients chimiques. Les vieilles recettes peuvent être très bonnes.
Clara et Jeanne : Oui. Certaines recettes d’aujourd’hui sont vieilles de quelques centaines d’années.
Chloé : Oui, car ils cuisinaient autrement avant et utilisaient d’autres produits.

 Que faudrait-il absolument conserver pour les générations à venir ?
    – dans ta ville

paysageClara :  Le plus de choses possibles, des monuments, des parcs mais aussi des traditions comme les fêtes.
Zoë : Les anciens bâtiments, la Porte de Brandebourg, la piscine du Stade olympique, notre lycée!tour_tele_jeanne
Chloé : Oui, et aussi le Tempelhofer Feld.
Jeanne : La Porte de Brandebourg, la Tour de la télévision, les parcs, le zoo, les cimetières,  le Tempelhoferfeld, les festivals

    – dans ton pays

statue_1

Zoë : Les traditions allemandes, les fêtes, même la Fête de la bière à Munich, moi je n’aime pas ça mais ce serait dommage si ça n’existait plus.
Chloé : Oui et aussi les livres, les monuments, la musique avec des instruments, les fêtes foraines, l’amitié, l’amitié entre les pays.
Jeanne : Oui, et aussi les cimetières.

 

    – dans le pays ou la région de tes ancêtres ou celui où tu vas souvent en vacances ?

maison_sarreZoë : La grande maison dans la Sarre, le grand jardin, la forêt que ma grand-mère, mes arrière-grands-parents… ont plantée eux-mêmes.tour_eiffel
Chloé : La Tour Eiffel, le village en Suisse, la campagne et la maison de ma grand-mère.

Jeanne : La Tour Eiffel, le village de ma grand-mère.

Text: Masterplan-AG Böser Wolf
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup Gaïa, 6. Kl. /Jeanne, 8. Kl. / Anissa, 7. Kl. /Chloé, 8. Kl. /Clara, 8. Kl. /Zoë, 8. Kl.

Gâteau de guerre

iconFR  Nous avons voulu savoir quel goût pouvaient avoir les gâteaux que l’on mangeait pendant la guerre, c’est-à-dire sans œufs, sans lait, sans beurre car il manquait une partie des ingrédients. Nous avons trouvé la recette d’un gâteau au chocolat que nous avons fait ensemble puis dégusté.

iconDE  Wir wollten wissen, wie ein Kuchen während der Kriegszeit (ohne Ei, ohne Milch und ohne Butter) schmeckte. Wir haben das Rezept eines Schokoladenkuchens gefunden und ihn zusammen gebacken und gegessen. Wenn du das Rezept lesen willst, klick hier.

iconPLChcieliśmy się dowiedzieć, jak smakowało ciasto pieczone podczas wojny (czyli bez jajek, mleka i masła). Znaleźliśmy receptę na wojenne ciasto czekoladowe, które wspólnie upiekliśmy i zjedliśmy. Jeżeli chcesz zobaczyć receptę, kliknij tutaj.

 

Gâteau du temps de guerre

Demande à un adulte de préchauffer le four à 180 °.ingrédients

Dans un moule carré de 20 cm, mélange les ingrédients suivants :

  • 375 ml (1 ½ tasse) de farine
  • 1 c. à café de levure
  • 250 ml (1 tasse) de sucre en poudre
  • ½ c. à café de cannelle
  • 1 c. à café de bicarbonate de soude
  • 1 c. à café de sel
  • 3 c. à soupe de poudre de cacao (pas un mélange de lait au chocolat instantané)

Ajoute :

  • 1 c. à café d’extrait de vanille
  • 1 c. à soupe de vinaigre blanc
  • 75 ml (5 c. à soupe) d’huile végétale
  • 250 ml (1 tasse) d’eau tiède

Mélange bien le tout à la fourchette et fais cuire pendant 30 minutes.

Nos remarques

Delphine : Très sucré, on s’y habitue, simple, un peu comme le gâteau au chocolat. Note : 8/10

Chloé : Bon, un peu collant, beau, lourd, simple, goût spécial. Note : 7/10

Ingrid : Le gâteau est bon et je n’aurais jamais cru que ce gâteau soit un gâteau de guerre ! À vrai dire, je crois que je vais le refaire ! Note : 8/10

atelier-cuisine2Jeanne : Le gâteau est bon, on ne sent pas trop le goût du chocolat, il a une bonne apparence et j’ai trouvé que sa préparation était facile. Note : 7/10

Gaïa : Meilleur que ce que je pensais, il est bon mais ça donne soif ! Mais pour un gâteau de guerre sans œufs ni beurre, c’est très bon. Dommage qu’on ne sente pas plus le chocolat. Note : 8/10

Dagmara : Il est bon, on ne sent pas trop le goût du chocolat. On ne sent pas du tout le vinaigre ni l’huile. Il est meilleur que je pensais. Note : 8/10

Emmanuelle : Le gâteau est meilleur que ce que j’ai cru en le préparant, mais il est un peu trop sucré et ça n’a pas vraiment le goût du chocolat. Note : 8/10

Conclusion : pour un gâteau de guerre, c’est très réussi avec une moyenne de 7,71/10, donc presque 8/10 : À conseiller à tous ceux qui ne mangent pas de produits dérivés des animaux (les végétaliens) et qui cherchent une recette de gâteau au chocolat !

Text: Masterplan-AG Böser Wolf
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup

Kriegskuchen / Ciasto wojenne

iconDE  Wir wollten wissen, wie ein Kuchen während der Kriegszeit (ohne Ei, ohne Milch und ohne Butter) schmeckte. Wir haben das Rezept eines Schokoladenkuchens gefunden und ihn zusammen gebacken und gegessen. Wenn du das Rezept drucken willst, klick hier.

iconFR  Nous avons voulu savoir quel goût pouvaient avoir les gâteaux que l’on mangeait pendant la guerre, c’est-à-dire sans œufs, sans lait, sans beurre car il manquait une partie des ingrédients. Nous avons trouvé la recette d’un gâteau au chocolat que nous avons fait ensemble puis dégusté. Si tu veux lire la recette, clique ici.

iconPLChcieliśmy się dowiedzieć, jak smakowało ciasto pieczone podczas wojny (czyli bez jajek, mleka i masła). Znaleźliśmy receptę na wojenne ciasto czekoladowe, które wspólnie upiekliśmy i zjedliśmy. Jeżeli chcesz zobaczyć receptę, kliknij tutaj.

 

Kriegskuchen

Den Backofen auf 180° vorheizen (mithilfe eines Erwachsenen).ingrédients

Die folgenden Zutaten in eine Backform geben (20 cm x 20 cm):

  • 375 mg (1 ½ Tasse) Mehl
  • 1 Teelöffel Backpulver
  • 250 mg (1 Tasse) Zucker
  • ½ Teelöffel Zimt
  • 1 Teelöffel Natron
  • 1 Teelöffel Salz
  • 3 Esslöffel pures Kakaopulver

Füge folgende Zutaten hinzu:

  • 1 Teelöffel Vanilleextrakt
  • 1 Esslöffel weißer Essig
  • 75 ml (5 Esslöffel) Pflanzenöl
  • 250 ml (1 Tasse) lauwarmes Wasser

Misch das Ganze mit einer Gabel und back den Kuchen                                                                                                   30 Minuten im Backofen.

Unsere Meinung:

Delphine: Der Kuchen schmeckt sehr süß, aber man gewöhnt sich dran; einfach, ein bisschen so wie Schokoladenkuchen. Note : 8/10

Chloé: Lecker, ein bisschen klebrig, schön, schwer, einfach zu backen, ein ungewöhnlicher Geschmack. Note : 7/10

Ingrid: Der Kuchen schmeckt gut, ich hätte nie gedacht, dass dieser Kuchen ein Kriegskuchen ist! Ich glaube sogar, dass ich ihn nochmal backen werde! Note : 8/10

atelier-cuisine2Jeanne: Der Kuchen schmeckt lecker, man schmeckt den Schokoladengeschmack nicht wirklich, aber er sieht gut aus und ich fand, er war sehr einfach zuzubereiten. Note : 7/10

Gaïa: Besser als ich dachte, er ist lecker, aber er macht Durst!  Aber für einen Kriegskuchen ohne Eier oder Butter, schmeckt er sehr gut. Schade, dass man die Schokolade nicht besser herausschmeckt.  Note : 8/10

Dagmara: Er ist lecker, aber man schmeckt die Schokolade nicht wirklich. Man bemerkt das Öl und den Essig gar nicht. Er schmeckt besser, als ich dachte.  Note : 8/10

Emmanuelle: Der Kuchen schmeckt besser, als ich es davor beim backen gedacht habe, aber er ist ein bisschen zu süß und schmeckt nicht wirklich nach Schokolade. Note : 8/10

Fazit : Für einen Kriegskuchen ist der Kuchen sehr gut gelungen, er hat einen Durchschnitt von 7,71/10 erreicht, bekommt also fast  8/10 : Er ist besonders den Veganern  zu empfehlen, die keine Tierprodukte essen und auf der Suchen nach einen Rezept für einen Schokoladenkuchen sind!

Text: Masterplan-AG Böser Wolf
Graphik:  © Masterplan-AG Grand méchant loup

Was haben Menschen vor 100 Jahren gegessen| Que mangeait-on il y a 100 ans | Co jedli ludzie 100 lat temu

iconDE

Josua, Bela, Elisabeth und Johanna und viele andere Schüler einer 5. Klasse des Französischen Gymnasiums Berlin denken darüber nach, was man wohl vor 100 Jahren gegessen hat:

JiconFRosua, Bela, Elisabeth, Johanna et d’autres élèves d’une classe de CM2 du Lycée Français de Berlin se posent la question sur ce qu’on pouvait bien manger il y a 100 ans :


iconPL Josua, Bela, Elisabeth, Johanna i inni uczniowie 1. klasy gimnazjalnej Liceum Francuskiego w Berlinie zadają sobie pytanie, co ludzie jedli sto lat temu:

 

Schule und Arbeit heute und vor hundert Jahren

iconDE

Hanno und Cecilia aus der 5. Klasse des Französischen Gymnasiums in Berlin denken darüber nach, wie es in der Schule und auf der Arbeit vor 100 Jahren war und wie sich das von heute unterscheidet. Waren die Lehrer strenger oder netter als heute? Sie verraten uns außerdem ihre Pläne für die Zukunft. Deutsch mit polnischen Untertiteln