Langues

Le parc du Gleisdreieck

Français
Carte de l'Europe avec Berlin. Panneau dans le parc du Gleisdreieck à Berlin

Le parc du Gleisdreieck à Berlin

Au cœur de Berlin, se trouve le parc du Gleisdreieck, ce qui veut dire le « triangle de voies ferrées ». On peut y entrer par divers côtés, mais on tombera toujours sur d’anciens rails, puis on verra des trains ou des métros passer. Alors en route pour un voyage.

L'ancienne gare d'Anhalt - Anhalter Bahnhof

Anhalter Bahnhof - La gare d'AnhaltOn peut arriver au parc par une ancienne gare ou, du moins, par ce qu'il en reste. Ce sont les ruines de la gare d’Anhalt (en allemand : Anhalter Bahnhof), la plus importante des gares de la capitale allemande jusqu’à sa destruction à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945.S-Bahn Schild Postdamer Platz

650 mètres plus loin se trouvait une autre gare, la gare de Potsdam (Potsdamer Bahnhof) qui, elle, a été complètement détruite. Seule la gare souterraine est encore en fonction.

Ces deux gares formaient la pointe d'un triangle de voies ferrées, de là le nom Gleisdreieck. En plus des rails, il y avait des entrepôts de wagons et de locomotives. Puis des lignes de métro aérien et souterrain sont venues s’y ajouter. 

Wildnis im Park am Gleisdreieck

Après-guerre, pour des raisons politiques entre l’ouest et l’est, Berlin étant partagé en deux, tout l’espace ferroviaire est resté pendant 30 ans en friche.

Le triangle de voies ferrées à l'époque du Mur 

Les gares étant détruites, le terrain ne servait plus à rien, on l'entoura d'un grillage et on le laissa à l'abandon. Postes d'aiguillage, panneaux de signalisation, rails, tout disparut peu à peu dans les broussailles.

Une végétation très riche s'est alors développée entre les voies rouillées et les espaces pierreux. Des graines venues de pays lointains et transportées par des wagons de marchandises, ont commencé à se reproduire.
Beaucoup d’animaux sauvages et d’oiseaux ont trouvé là un nouveau foyer.
Plus de 400 espèces de plantes y ont été répertoriées, ainsi que des insectes rares et plus de 110 espèces de papillons. Le triangle de voies ferrées, en reprenant vie, était devenu un paradis pour plantes et animaux.

Le parc du Gleisdreieck

Park am GleisdreieckAprès la chute du Mur, certains voulaient construire une autoroute sur le site. À la suite de contestations répétées, les opposants à l’autoroute ont pu imposer leur projet. La conception du parc pouvait commencer. Pour en savoir plus sur le parc actuel cliquer ici

Texte : Caspar, Claire et Théophile
Dessins : Alina
Photos : Claire et Mimi
Texte, dessin et photos © Grand méchant loup | Böser Wolf
Attention train. Panneau dans le parc du Gleisdreieck

Commentaires

Ajouter un commentaire